The Kennedys Miniseries - The Epic 8-Part Movie Event - Starring Greg Kinnear, Katie Holmes, Barry Pepper and Tom Wilkinson - Official Homepage

Rose Elizabeth Fitzgerald Kennedy interprétée par DIANA HARDCASTLE

Diana Hardcastle as Rose Kennedy - The KennedysRose est née à Boston en 1890. Elle était la fille aînée d’un membre du Congrès. Au moment de ses 15 ans, son père, John F. « Honey Fitz » Fitzgerald était maire de Boston, un des plus populaires et des plus hauts en couleur que Boston n’ait jamais eu. Elle a fait ses études dans un couvent et la formation religieuse qu’elle y a reçue est devenue le fondement de sa vie.

Rose a épousé Joseph P. Kennedy en 1914 et ils s’installèrent à Brookline, une banlieue de Boston. Dix ans plus tard, son mari était multimillionnaire. Dans les premières dix-huit années de leur mariage, le couple a eu neuf enfants. Joseph P. Kennedy jr. est né en 1915, John en 1917, Rosemary en 1918, Kathleen en 1920, Eunice en 1921, Patricia en 1924, Robert en 1925, Jean en 1928 et Edward en 1932.

Rose parlait plusieurs langues et était une pianiste accomplie. Petite et mince, elle s’habillait avec élégance. Durant les années ’30 elle fut nommée, par sondage auprès des créateurs de mode, la femme de la vie publique la mieux habillée. .

Famille, religion et politique furent les fondements de sa vie. Elle aimait la politique et elle a utilisé ce que son père lui avait enseigné dans les campagnes politiques de ses fils. Elle prononçait des discours soigneusement préparés et s’adressait aux électeurs en termes personnels. Elle a été l’hôte de plusieurs « thés Kennedy » organisés par le Parti démocrate. Pendant la campagne présidentielle de John, dans les quartiers plus pauvres, elle se mettait un foulard sur la tête et discutait avec les femmes des problèmes relatifs aux enfants. Si le discours suivant avait lieu dans un quartier riche, elle changeait de chaussures dans la voiture et mettait une jaquette de vison.

« Rose faisait preuve d’une grande vivacité par moments et elle était vraiment brillante, » dit Diana Hardcastle. « Elle était un personnage très important dans la famille. Ses garçons avaient un peu peur d’elle. »

« Elle a eu beaucoup de chagrin à la mort de quatre de ses enfants et lorsqu’un cinquième a dû être placé dans un établissement de soins spécialisés, » ajoute Hardcastle. « Rose est passée d’une tragédie horrible à une autre et pourtant elle conservait une maîtrise de soi extraordinaire. En public et lors des entrevues à la télévision, elle s’assoyait impassible, les mains l’une sur l’autre, les genoux serrés, le dos très droit dans une attitude calme même quand elle parlait de choses chargées d’émotions. »

Elle avait une foi religieuse profonde. Hardcastle déclare : « Dans une entrevue que j’ai regardée, elle disait : ‘ En dépit de toutes ces épreuves, je sais que je vais m’en sortir ’. Elle était tellement courageuse ! Elle était une femme d’esprit … et dans un certain sens, l’esprit d’une époque. »

Pour se détendre, Rose jouait au golf ou nageait à la plage de Hyannis Port à Cape Cod. Durant les années 1970, elle marchait seule dans les rues du village où la plupart des passants ne la reconnaissaient pas. À la fin de sa vie, elle s’est consacrée à la levée de fonds et à l’éducation du public au sujet des handicapés mentaux, donnant aux établissements américains des millions de dollars provenant de la fondation de son mari. Elle est morte à sa résidence de Hyannis Port en 1995 à l’âge de 104 ans.